Les manchettes du député

18
mai
Réforme du mode de scrutin
Le Parti libéral entretient le cynisme en utilisant une argumentation démagogique

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant le 18 mai 2018 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, dénonce l’opération de désinformation menée par le Parti libéral, qui tente de leurrer les citoyennes et les citoyens à propos des impacts et des avantages d’une réforme du mode de scrutin. La vérité, c’est que le projet du Parti Québécois, qui fait consensus au sein des partis d’opposition et de la société, respecte le poids politique des régions, leurs particularités et l’identité des territoires.

EN BREF

  •  Le Parti libéral tente de faire peur aux gens pour conserver un mode de scrutin qui sert bien ses intérêts.
  • La réforme proposée donnerait une voix plus forte aux citoyens de toutes les régions et permettrait une meilleure représentation des femmes, des jeunes et des communautés ethnoculturelles.

  • Une telle réforme contribuerait à combattre le cynisme et à redonner confiance à la population envers ses institutions et ses élus.

 « Je déplore que le gouvernement libéral utilise une argumentation démagogique afin d’effrayer les électeurs qui veulent plus de démocratie et de représentativité dans notre système électoral. Mais les citoyens ne sont pas dupes : ils savent que la réforme du mode de scrutin – un projet porté par l’entente transpartisane qui comprend le Parti Québécois, la Coalition Avenir Québec, Québec solidaire, le Parti Vert et des organismes de la société civile – donnera une voix plus forte aux citoyennes et aux citoyens de toutes les régions », a déclaré d’entrée de jeu Sylvain Pagé.

« Un des principes de base de la réforme que nous proposons, c’est le respect du poids politique des régions. Il n’y aura pas de diminution de l’importance de la région des Laurentides à l’Assemblée nationale, tout comme il n’y aura pas de diminution du nombre de députés – on en restera à 125. La rénovation de notre démocratie est une priorité pour nos concitoyens et les Québécois méritent que le débat qui l’entoure se fasse dans le respect des faits. La solution retenue par l’entente transpartisane est d’ailleurs la même que celle qu’avait proposée le Directeur général des élections à la suite du mandat qu’il avait reçu du Parti libéral lors de l’étude de l’avant‑projet de loi déposé à l’Assemblée nationale, en 2004 », a ajouté le député.

« Les citoyens souhaitent renouer le lien de confiance avec leurs élus, puisqu’il a été fortement malmené au cours des dernières années. La réforme du mode de scrutin est une proposition déterminante parmi les différentes mesures que nous mettrons en place; elle permettra notamment de combattre le cynisme et d’entretenir un lien significatif entre les électeurs et leurs représentants. Elle assurera, en outre, une meilleure représentation des femmes, des jeunes et des communautés ethnoculturelles », a-t-il poursuivi.

La petite politique à laquelle se livre le Parti libéral démontre que le parti de Philippe Couillard est prêt à tout pour conserver le pouvoir. « Au lieu de cela, nous invitons les libéraux à se joindre à ce mouvement non partisan. La population en a assez de la vieille façon de faire de la politique. Elle veut moins de confrontation et plus de collaboration. Voilà le sens profond de la réforme que nous nous engageons à réaliser en travaillant de concert avec les autres formations politiques », a conclu le député de Labelle.

, ,