Les manchettes du député

5

Projet de loi 14 sur les mines
LE PARTI QUÉBÉCOIS A À COEUR L'ENRICHISSEMENT DU QUÉBEC

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 5 décembre 2011 - « Par sa faute, le gouvernement libéral a perdu deux ans en devant réécrire entièrement la refonte de la Loi sur les mines. La première mouture du projet de loi était tellement mauvaise et décriée qu’il a dû tout recommencer! », a affirmé la députée de Vachon et porte‑parole de l’opposition officielle en matière de mines et de gaz de schiste, Martine Ouellet.

« L’argumentaire libéral disant que le Parti Québécois fait de l’obstruction systématique au projet de loi sur les mines est une porte de sortie facile et malhonnête de la part du gouvernement qui tente de masquer son incompétence. Depuis le début de l’étude de ce projet de loi, nous demandons que les Québécois tirent un maximum de revenus de l’exploitation de nos ressources non renouvelables et à chaque fois, le ministre libéral vote contre », a affirmé la députée.

Depuis le mois d’août dernier, nous travaillons à améliorer la deuxième version de la réforme de la Loi sur les mines. Ce projet de loi ne va pas assez loin. Rien sur les redevances, rien sur la transformation, rien sur les sites orphelins, pas de transparence. Alors que le prix des métaux explose, il est honteux que le gouvernement libéral de Jean Charest nous ramène à l’époque de la grande noirceur, époque où les entreprises étaient maîtres et s’enrichissaient sur le dos de la population québécoise.

« Il est urgent que nous reprenions le contrôle de nos richesses naturelles. Nous perdons actuellement des centaines de millions de dollars par année à cause d’un régime de redevances inadapté à la réalité du prix des métaux. De plus, il faut maximiser la transformation des ressources minières exploitées au Québec. Il est démontré que la transformation amène de trois à cinq fois plus d’emplois que l’extraction. Comment le gouvernement libéral peut-il sciemment nuire à l’enrichissement collectif des Québécois? », s’est questionnée Martine Ouellet

Protection du territoire

Depuis le début, le Parti Québécois appuie une meilleure protection du territoire, tant pour les mines que pour le gaz de schiste. L’article 91 du projet de loi 14, qui a d’ailleurs été adopté avec l’appui du Parti Québécois, prévoit que les MRC pourront exclure des zones de l’activité minière.

Cependant, malgré une bataille menée par les députés du Parti Québécois, le gouvernement refuse toujours que ces mêmes dispositions s’appliquent à l’exploitation du gaz et du pétrole. « Les MRC revendiquent le droit de préserver certaines parties de leur territoire de l’exploitation du gaz et du pétrole. Le gouvernement refuse de respecter et d’écouter les citoyens. Au Parti Québécois, nous continuerons à défendre les intérêts de toutes les régions et de l’ensemble des Québécois », a conclu la députée de Vachon.

,