Les manchettes du député

15
février

Livre vert sur la forêt
NOUS PARTAGEONS LES OBJECTIFS POURSUIVIS MAIS IL FAUT SE DEMANDER SI LES MOYENS PROPOSÉS SONT LES BONS

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 15 février 2008 - « Au Parti Québécois, nous nous entendons sur les objectifs poursuivis par ce document de consultation mais il reste à voir si les moyens proposés sont les meilleurs pour les atteindre. Une réflexion approfondie est nécessaire parce que le changement proposé au régime forestier pourrait avoir un impact considérable sur nos travailleurs et l’économie de notre région. Il est bon de souligner qu’il n’y a rien dans ce Livre vert qui nous permettra, à court terme, de sortir de l’actuelle crise forestière. Les travailleurs et les régions ont un besoin urgent d’oxygène, et ce, dès maintenant. J’entends donc consulter nos intervenants locaux dans les meilleurs délais, car le dossier est déterminant pour une région comme la nôtre ». C’est ce qu’a indiqué le député de Labelle et porte‑parole du Parti Québécois en matière de Tourisme, de la Faune et des Parcs, Sylvain Pagé, réagissant au dévoilement du Livre vert sur la forêt.

 

Le député se réjouit que l’idée d’une charte du bois soit retenue et de l’intention d’implanter un programme de sylviculture intensive dans les forêts publiques et privées. Ces deux initiatives sont d’ailleurs des propositions qui faisaient parti de la plate-forme du Parti Québécois lors de la dernière campagne électorale.

 

« Je me questionne toutefois sur le sens à donner à une nouvelle consultation. Le rapport Coulombe contenait 81 recommandations. Plusieurs d’entre elles sont contenues dans ce Livre vert. On va donc consulter sur des recommandations d’une consultation qui a eu lieu il y a quatre ans! Après la baisse de 20 % des volumes de coupe sans études d’impact ni mesures d’atténuation, cinq plans d’aide ratés, il serait légitime de s’attendre à plus d’action de la part du gouvernement », a indiqué M. Pagé.

 

On constate également que les commissions régionales sur les ressources naturelles et le territoire, une idée défendue avec ardeur par l’ancien ministre Pierre Corbeil et l’actuel ministre Béchard, sont absentes du Livre vert. « J’espère que tout ce long processus ne sera pas à recommencer pour les intervenants régionaux. Si tel était le cas, ce sont deux années de labeur perdues pour rien. Et quand tout le monde dit qu’il y a urgence d’agir, c’est frustrant! », s’est désolé Sylvain Pagé.

 

En terminant, le député Pagé rappelle que le ministre Béchard, en mai dernier, promettait pour les prochaines semaines « le plus ambitieux plan des 30 dernières années de reboisement que le Québec a connu. ». Or, cela fait huit mois et aujourd’hui, le ministre nous revient qu’avec des intentions. « Pourquoi ne pas passer à l’action? Notre population attend et s’impatiente M. Béchard. » de conclure le député de Labelle.

,