Les manchettes du député

20
décembre

Taxes foncières agricoles
Le Parti Québécois fait une proposition au gouvernement

Mont-Tremblant, Rivière-Rouge, Mont-Laurier, le 21 décembre 2016 – Après que le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, eut suggéré de recourir à un expert pour mesurer l’impact de sa réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles, le Parti Québécois a réagi en proposant que la nomination dudit expert soit le fruit d’une recommandation conjointe de l’Union des producteurs agricoles (UPA) et du gouvernement.

Le gouvernement libéral a brisé le lien de confiance qui l’unissait aux agriculteurs, allant même jusqu’à les traiter de menteurs. L’annonce du ministre, cette semaine, relève plus de la panique que d’une réelle bonne volonté. « La grogne est palpable partout au Québec. Le ministre doit cesser de se braquer.Il faut qu’il prenne le temps d’écouter les agriculteurs et qu’il estime notre proposition. Le moment est venu de trouver une solution réaliste et consensuelle pour le bien de tous », a déclaré le député de Labelle, Sylvain Pagé.

Rappelons que les chiffres avancés par l’UPA – selon lesquels 83 % des agriculteurs subiront une hausse de taxes de 30 % à 40 % en moyenne – ont été confirmés par une étude de la firme Forest Lavoie, commandée par la Coop fédérée. « Malheureusement, le ministre a perdu la confiance des agriculteurs. Toutefois, si le gouvernement souhaite nommer un expert pour mesurer les impacts de cette mauvaise réforme sur le terrain, la moindre des choses, c’est que cet expert soit reconnu par les agriculteurs », a conclu le député de Labelle.

, ,