Les manchettes du député

9
February

Chute de la production de légumes en serre
« Je demande au gouvernement d’agir pour l’agriculture » - Sylvain Pagé

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 9 février 2016 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, dénonce l’immobilisme dont fait preuve le gouvernement devant la chute radicale de la production québécoise de légumes en serre et il lui demande d’agir.

 Pendant que l’Ontario fait de l’agriculture une priorité, ici, le gouvernement reste inactif et ce, même si le Québec perd des parts de marché. Le gouvernement, au pouvoir depuis deux ans, n’a toujours pas présenté de politique économique ni de politique agricole. Les producteurs en serre doivent bénéficier immédiatement d’un appui ferme. « Ce n’est pas vrai qu’on va rester sans rien faire pendant que les légumes ontariens prennent la place des produits québécois sur les tablettes. En plus des tarifs d’électricité préférentiels, plusieurs solutions sont possibles, que ce soit la cogénération à partir des copeaux de bois ou la conversion des déchets en biogaz. Qu’attend le ministre pour agir? », demande Sylvain Pagé.

 Rappelons que dans le cadre de la Politique de souveraineté alimentaire, le Parti Québécois avait décrété qu’Hydro-Québec devait fournir un tarif préférentiel aux producteurs. Malheureusement, les libéraux l’ont abandonnée. « Avec la Politique de souveraineté alimentaire, nous donnions un élan à l’agriculture québécoise en misant tout d’abord sur l’achat local. L’arrivée des libéraux a essoufflé cet élan. Au lieu de déposer une politique agricole, le ministre propose une discussion. Il devrait réaliser que nos agriculteurs et nos transformateurs sont au diapason du marché et qu’ils ont besoin d’actions et non de paroles », a poursuivi le député de Labelle.

 La croissance des revenus agricoles est déjà inférieure au Québec par rapport à l’Ontario et l’inaction gouvernementale creuse cet écart encore davantage. « Où est le plan? Les agriculteurs et l’industrie attendent et s’impatientent. Pourquoi le gouvernement a-t-il mis aux poubelles la Politique de souveraineté alimentaire, alors qu’il n’a aucun plan pour la remplacer? Le ministre doit se concentrer à aider le monde agricole. Ce sont tous les québécois qui en profiteront », a conclu Sylvain Pagé.

, , ,