Communiqués de presse

27
June

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ
LA SOLIDARITÉ EN ACTION AU PARTI QUÉBÉCOIS

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 27 juin 2017 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, se réjouit de la présentation par le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, des membres et du mandat de l’équipe Solidarité en action : les députés Catherine Fournier (Marie-Victorin), Harold LeBel (Rimouski) et Dave Turcotte (Saint-Jean).

Depuis l’élection des libéraux, la lutte contre la pauvreté stagne, voire recule. Le gouvernement ne cesse de reporter le dévoilement de son plan de lutte contre la pauvreté. Parallèlement, il coupe dans l’accès à des logements dignes, n’apporte pas un soutien adéquat aux organismes communautaires, piliers essentiels de cette lutte, attaque durement les prestataires d’aide sociale avec son projet de loi 70 et refuse de bonifier son crédit d’impôt pour solidarité, même devant l’explosion des besoins. « Pour notre formation politique, ces choix sont insensés, nous souhaitons inverser cette tendance. J’ai confiance que mes collègues puissent nous apporter des propositions concrètes qui nous permettrons de lutter contre la pauvreté », a annoncé le député, Sylvain Pagé.

Être solidaire, c’est mieux soutenir les organismes communautaires

Un gouvernement du Parti Québécois s’engage, au cours de son premier mandat, à :

  1. reconnaître l’apport des organismes d’action communautaire autonome au développement social et économique du Québec et dans la défense collective des droits;

  2. rehausser le financement de la mission des organismes d’action communautaire autonome de l’ensemble des secteurs de 60 M$ récurrents et cumulatifs durant trois années : 60 M$ la première année, 120 M$ l’année suivante et 180 M$ la troisième année. Le financement des organismes sera pluriannuel, plus stable et sera indexé annuellement pour l’ensemble des organismes d’action communautaire autonome;

  3. reconnaître l’autonomie des organismes et leur capacité d’agir selon leurs valeurs;

  4. améliorer les conditions de travail dans le milieu communautaire :

    Celles-ci sont parfois peu attrayantes, ce qui peut nuire au maintien des meilleures ressources et, ainsi, affecter les services à la population. Pour appuyer ces organismes, nous proposons trois mesures :  

    • la création d’un programme d’assurance collective particulier pour les personnes travaillant dans le milieu communautaire;

    • une contribution au financement d’une campagne de formation et de promotion en région pour le Régime de retraite des groupes communautaires et de femmes;

    • la création d’une mutuelle de prévention en santé et sécurité du travail au bénéfice des organismes communautaires;

  5. mettre en place un programme d’acquisition et de rénovation d’immeubles à vocation collective :

Ce programme permettra aux organismes communautaires de consolider leur mission et de diminuer leurs coûts de fonctionnement. Ce soutien de 11 M$ améliorera leurs conditions matérielles et les services offerts à la population;

6. revoir les mécanismes d’indexation avec les organismes communautaires afin que celle-ci reflète correctement leurs dépenses.

« Le Parti Québécois s'engage aujourd’hui à hausser véritablement et de façon significative le financement consacré aux organismes communautaires. Nous ne ferons pas de la comptabilité créative pour gonfler artificiellement le budget du PSOC, comme le gouvernement a fait dans son plus récent budget où il annonçait 80 M$ quand l’augmentation réelle et récurrente n’atteint que 25 M$/an après la cinquième année », a précisé le député de Labelle.

« Le rôle d’un gouvernement et celui de tout député, est de défendre les femmes et les hommes les plus vulnérables. Or, nous sommes interpellés tous les jours par les victimes de l’austérité, qui vivent des situations épouvantables. Pour toutes celles et tous ceux qui se retrouvent dans des positions injustes et dramatiques, il faut renouer avec la dignité. Il faut une politique de lutte contre la pauvreté qui accompagne et émancipe, au lieu de punir et d’entretenir les clichés. La solidarité ne se proclame pas; notre ambition est de l’incarner par des actions concrètes », de conclure Sylvain Pagé.

,

22
June

Bilan de session
Une équipe solide, des gains concrets, des propositions audacieuses pour tous les Québécois

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 22 juin 2017 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, accompagné du chef de l’opposition officielle et de ses collègues députées et députés, a dressé le bilan de la dernière session parlementaire. 

« Les députés du Parti Québécois ont travaillé fort afin de réaliser des gains concrets pour la population et pour proposer des solutions aux problèmes que vivent les citoyens. Nos réalisations et nos propositions méritent d’être mentionnées. Elles sont le résultat d’un travail sur le terrain, proches des gens et de leurs préoccupations. Nous voulons présenter un autre plan que celui de l’austérité, soit celui de la réussite pour le Québec! », a indiqué d’emblée Sylvain Pagé.

Des gains pour les Québécois

Grâce au travail d’André Villeneuve et de l’équipe, la hausse des taxes foncières agricoles a été annulée, protégeant ainsi 80 % des agriculteurs qui étaient menacés. Avec Harold LeBel, nous avons réussi à protéger le crédit d’impôt de 500 $ par année pour les aînés, ce qui représente 77 M$. Grâce au travail de Catherine Fournier, nous avons convaincu le gouvernement de faire marche arrière sur la publication des indices d’augmentation de loyer. En éducation, avec Alexandre Cloutier, nous avons travaillé à redonner une aide alimentaire aux élèves qui l’avaient perdue et nous avons poussé le ministre à agir dans le dossier des notes gonflées. En justice, en lien avec l’arrêt Jordan, Véronique Hivon a été la première à proposer l’utilisation de la clause dérogatoire; c’est aussi elle qui a insisté pour que la ministre réinvestisse enfin des ressources dans notre système judiciaire.

Un plan pour les Québécois

« Si les Québécois veulent savoir à quoi ressemblera un gouvernement du Parti Québécois, ils peuvent regarder les propositions que nous avons faites et les initiatives que nous mettons en avant. Par exemple : les membres de l’équipe Priorité PME ont rencontré des dizaines d’entreprises et d’organisations dans tous les secteurs d’activité, partout sur le territoire comme chez-nous dans les Hautes-Laurentides. Leur travail mènera à une politique d’allégement réglementaire innovante qui stimulera la prospérité dans toutes nos régions. Par ailleurs, depuis le début de cette année, notre chef, Jean-François Lisée, a personnellement entamé une tournée des chambres de commerce à Montréal, à Québec et dans nos régions. Partout, il a constaté le grand intérêt de nos entrepreneurs pour un nationalisme économique moderne, robuste et ouvert. C’est ce que nous proposons! », a poursuivi Sylvain Pagé.

Avec Nicolas Marceau, nous avons montré à Philippe Couillard comment il pourrait donner du répit aux familles, qui doivent encaisser des hausses de tarifs totalisant 1100 $ depuis l’arrivée de son gouvernement.Avec Carole Poirier, nous avons proposé 20 mesures concrètes pour favoriser immédiatement l’intégration en emploi des Québécois issus des communautés culturelles. L’équipe Solidarité en action, formée des députés Catherine Fournier, Harold LeBel et Dave Turcotte, ira sur le terrain, auprès des organismes communautaires, afin que nous puissions proposer de réelles pistes de solution à la pauvreté. Diane Lamarre a présenté le projet de loi sur le droit à l’oubli, interdisant aux compagnies d’assurance d’exercer une discrimination envers les survivants du cancer. Avec Maka Kotto, nous avons proposé un projet de loi pour renforcer le français comme langue du travail. « Finalement, je me réjouis de l’engagement « Nation en santé » que j’ai dévoilé avec notre chef en début d’année. Notre vision : devenir l’une des nations les plus en forme au monde avec un plan d’action du CPE au CHSLD. Nous proposerons le développement durable de la personne », a-t-il également indiqué.

« L’équipe du Parti Québécois est solide et nos gains sont concrets. Nous allons continuer d’être sur le terrain, d’aller à la rencontre des Québécois, pour présenter ce qui deviendra le gouvernement du Québec en octobre 2018 : un gouvernement compétent, progressiste, pragmatique et honnête, pour toutes les Québécoises et tous les Québécois », a conclu Sylvain Pagé.

,

14
June


LE DÉPUTÉ DE LABELLE PARTICIPE UNE NOUVELLE FOIS AU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 14 juin 2017- Pour une septième année consécutive, le député de Labelle, Sylvain Pagé, participe au Grand Défi Pierre Lavoie. Le député fait partie de l’équipe tripartite de cinq collègues de l’Assemblée nationale, composée de François Bonnardel et Éric Lefebvre de la CAQ, de Stéphane Billette du PLQ et d’Alexandre Cloutier du PQ. Ce marathon réunit autour de 1 000 cyclistes qui doivent pédaler à relais derrière Pierre Lavoie plus de 1 000 km de Saguenay à Montréal, du 15 au 18 juin. Ce rendez-vous athlétique n’est pas seulement un événement sportif; il vise avant tout à faire la promotion de l’importance de changer les habitudes de vie pour que tous les citoyens, indépendamment de leur âge, puissent profiter d’un avenir en santé.

« Vous savez, je suis vraiment fier d’être un ambassadeur des saines habitudes de vie, d’autant plus que la circonscription se démarque par ses activités sportives d’envergure comme la Classique internationale de canots de Mont-Laurier, le marathon Desjardins de la Vallée de la Rouge ou bien évidemment, l’Ironman de Mont-Tremblant. Je tiens à saluer le courage, la détermination et la vision de Pierre Lavoie qui fait bouger les Québécois. Si ma participation peut contribuer à la promotion de l’activité physique, je dirai alors mission accomplie », a tenu à dire le député.

Tout comme en 2011, le Grand Défi passera cette année par Mont-Tremblant. L’arrivée est prévue à 13 h le samedi, 17 juin, à la Station de ski de Tremblant. Les gens qui souhaiteraient encourager les cyclistes peuvent se rendre au stationnement du Service des travaux publics, au 80, chemin de Brébeuf, ainsi qu’à l’aire gazonné de la caserne no 1. « Je suis très heureux que cet événement d’envergure passe par notre circonscription. D’ailleurs, je participerai à l’étape qui nous mènera à la Station. J’espère donc avoir l’occasion de partager ce moment en votre présence », de lancer le député de Labelle, Sylvain Pagé. Notons que les cyclistes seront accueillis le dimanche au Stade Olympique par les élèves des écoles qui ont remporté le concours des Cubes énergie.

Le Grand Défi est également l’occasion pour chaque membre de l’équipe d’amasser des fonds qui serviront à un projet structurant dans une école primaire. Cette année, c’est l’école de Sainte-Anne à Sainte-Anne-du-Lac qui recevra quelques milliers de dollars afin de procéder à la reconstruction de leur terrain de soccer. « Ce projet permettra aux enfants de profiter d’un environnement favorable qui les incitera à bouger. C’est d’ailleurs avec plaisir que je m’y suis rendu il y a quelques semaines afin de rencontrer les jeunes, de faire la promotion de l’activité physique et leur annoncer la nouvelle », a précisé le député Pagé.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez faire un don. Tous les montants de 25 $ et plus sont admissibles à l'émission d'un reçu pour dons de charité. Ces reçus pourront être émis, sur demande seulement, par Go le Grand défi. Voici le lien pour faire un don : https://www.legdpl.com/le-1000-km/don-a-une-equipe?id_equipe=2786&id_membre=20626

,

9
June

Assemblée publique avec Sylvain Pagé, député de Labelle
La 8e tournée des municipalités de la circonscription de Labelle s’arrête à Notre-Dame-de-Pontmain, le mercredi, 28 juin 2017

Mont-Laurier, le 9 juin 2017 - Dans le cadre de sa 8e tournée de l’ensemble des municipalités de la circonscription de Labelle, le député Sylvain Pagé invite les citoyennes et les citoyens des municipalités de Lac-du-Cerf, Notre-Dame-de-Pontmain et de Notre-Dame-du-Laus, à venir le rencontrer et échanger avec lui le mercredi, 28 juin 2017 à 19h30 à la salle communautaire Arc-en-ciel, située au 22, chemin de l’Arc-en-ciel à Notre-Dame-de-Pontmain.

Cette tournée est organisée afin de permettre au député de rendre des comptes à la population sur l’évolution des différents dossiers locaux et régionaux. Les rencontres permettent également au député de prendre connaissance des préoccupations de la population, des problèmes qu’ils rencontrent, des projets qu’ils souhaitent réaliser ainsi que de recevoir leur point de vue sur des sujets nationaux.

Afin de maintenir un contact privilégié et constant avec les citoyens de la très grande circonscription de Labelle, le député a regroupé les 27 municipalités en 10 grands secteurs. « Soyez assurés que nous effectuerons une rotation dans toutes les municipalités de chacun des secteurs afin que chacune d’elles puisse accueillir la soirée publique », a tenu à préciser M. Pagé.

Ceux et celles qui souhaiteraient présenter un dossier plus personnel ou un sujet particulier au député doivent préférablement prendre un rendez-vous en appelant son attachée politique du secteur, madame Laurence Tardif, au 819 623-1277.

,

8
June

BILAN DE LA TOURNÉE PRIORITÉ PME
« JE SOUHAITE MAINTENANT QUE L’ÉTAT DEVIENNE UN PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS » - Sylvain Pagé

Mont-Tremblant, Rivière-Rouge, Mont-Laurier, le 8 juin 2017 – Les membres de l’équipe Priorité PME de l’opposition officielle dirigés par le député de Sanguinet, Alain Therrien, ont fait le bilan de trois mois de tournée dans les régions du Québec sur le thème de l’allègement réglementaire. Le constat est clair : nos PME sont confrontées à un fardeau bureaucratique et réglementaire beaucoup trop lourd.

 « Que ce soit à Mont-Laurier, Rivière-Rouge ou à Mont-Tremblant, nous avons rencontré des entrepreneurs de tous les secteurs, incluant le manufacturier, le commerce de détail et les services. Le message est clair : ils en ont assez de la paperasserie et des délais inacceptables. Je peux leur dire que leurs messages ont été entendus », de déclarer le député de Labelle, Sylvain Pagé.

 EN BREF

  • L’équipe dévoile un palmarès des 10 ministères et organismes gouvernementaux les plus souvent montrés du doigt lorsqu’il est question de difficultés bureaucratiques;

  • La prochaine étape, c’est la rédaction d’un rapport incluant les principaux constats de la tournée ainsi que des pistes de solution concrètes.

    « Au cours des trois derniers mois, nous avons parcouru près de 7 000 kilomètres afin de rencontrer les dirigeants de 237 PME et associations œuvrant auprès d’elles situées dans 41 municipalités. Nous dévoilons un palmarès des 10 ministères et organismes gouvernementaux les plus souvent montrés du doigt par ces entrepreneurs lorsqu’il est question des difficultés bureaucratiques. À travers toutes les régions et tous les secteurs d’activité, c’est Revenu Québec qui remporte la palme! », a indiqué, d’entrée de jeu, Alain Therrien.

     Il y a énormément à faire pour faciliter la vie de nos entrepreneurs. Au fil de nos rencontres, les députés ont entendu des histoires d’horreur : des délais incroyablement longs pour obtenir des autorisations de routine ou même juste pour parler à un fonctionnaire; un dédale de programmes d’aide dans lequel les entrepreneurs sont souvent perdus; des ministères et organismes gouvernementaux qui ne se parlent pas; des coûts administratifs qui sont littéralement aussi élevés pour une PME que le montant de la subvention qu’elle cherche à obtenir et plus encore! À partir de ces témoignages, le Comité Priorité PME va rédiger et publier un rapport qui reflétera les principaux constats, mais qui contiendra également des pistes de solution concrètes afin de faciliter la vie de nos créateurs et créatrices d’emplois.

     « Dans notre tournée Hautes-Laurentides, les propriétaires de PME nous ont aussi indiqué à quel point il peut être difficile pour eux d’avoir accès aux appels d’offres gouvernementaux ainsi que les désavantages que subissent les entreprises établies en région éloignée par rapport à celles situées dans les grands centres. Ils ont également dénoncé le fait que les budgets d’innovation étaient réservés aux grandes entreprises. Un gouvernement qui a à cœur le nationalisme économique et le développement économique régional devrait s’attaquer sans plus tarder à ces barrières inacceptables et incohérentes », a conclu Sylvain Pagé.

     

,

4
May

Assemblée publique avec Sylvain Pagé, député de Labelle
La 8e tournée des municipalités de la circonscription de Labelle s’arrête à Lac-Saguay, le mercredi, 24 mai 2017

Mont-Laurier, le 4 mai 2017 - Dans le cadre de sa 8e tournée de l’ensemble des municipalités de la circonscription de Labelle, le député Sylvain Pagé invite les citoyennes et les citoyens des municipalités de Lac-Saguay et de Nominingue, à venir le rencontrer et échanger avec lui le mercredi, 24 mai 2017 à 19h30 à la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Lac-Saguay, située au 257A, Route 117.

Cette tournée est organisée afin de permettre au député de rendre des comptes à la population sur l’évolution des différents dossiers locaux et régionaux. Les rencontres permettent également au député de prendre connaissance des préoccupations de la population, des problèmes qu’ils rencontrent, des projets qu’ils souhaitent réaliser ainsi que de recevoir leur point de vue sur des sujets nationaux.

Afin de maintenir un contact privilégié et constant avec les citoyens de la très grande circonscription de Labelle, le député a regroupé les 27 municipalités en 10 grands secteurs. « Soyez assurés que nous effectuerons une rotation dans toutes les municipalités de chacun des secteurs afin que chacune d’elles puisse accueillir la soirée publique », a tenu à préciser M. Pagé.

Ceux et celles qui souhaiteraient présenter un dossier plus personnel ou un sujet particulier au député doivent préférablement prendre un rendez-vous en appelant son attachée politique du secteur, madame Laurence Tardif, au 819 623-1277.

,

20
April

GESTION DE L’OFFRE
JUSTIN TRUDEAU ET PHILIPPE COUILLARD NE DOIVENT ACCEPTER AUCUN COMPROMIS

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 21 avril 2017 – Réagissant aux propos du président américain qui s’en prend à la gestion de l’offre dans le secteur des produits laitiers, le député de Labelle, Sylvain Pagé, demande aux premiers ministres Trudeau et Couillard de ne montrer aucune faiblesse dans leur défense des producteurs laitiers du Québec.

En bref

  • La gestion de l’offre doit être intégralement maintenue, afin que nos producteurs ne soient pas désavantagés face à leurs concurrents américains, fortement subventionnés;

  • Les premiers ministres Trudeau et Couillard doivent faire preuve de fermeté pour protéger les 83 000 emplois qui dépendent de la production laitière au Québec. 

    Les Américains veulent continuer à exploiter une faille dans le contrôle douanier canadien afin de ravir des parts de marché à nos producteurs. Or, respecter les règles déjà existantes n’est pas un changement à nos échanges commerciaux! La gestion de l’offre existe depuis plus longtemps que l’ALÉNA et cela n’a pas empêché sa ratification ni mené à des remises en question de l’accord dans le passé. « Il n’y a donc aucune raison de faire le moindre compromis à ce sujet, surtout lorsqu’on sait que le lait américain est fortement subventionné. Justin Trudeau et Philippe Couillard doivent maintenir la gestion de l’offre à 100 % », a déclaré Sylvain Pagé.

    Rappelons-nous que plus de 80 000 emplois dépendent du secteur laitier au Québec et que cette production est très présente sur notre territoire. Le Premier ministre du Québec ne peut rester passif. Il doit se tenir debout et s’assurer que les intérêts du Québec sont pris en considération dans les négociations commerciales. Pour sa part, le gouvernement fédéral doit être intransigeant et affirmer qu’on ne touche pas à la gestion de l’offre. La moindre concession serait inacceptable. Philippe Couillard et Justin Trudeau n’ont pas le choix : ils doivent absolument défendre nos producteurs et n’accepter aucun compromis », a conclu Sylvain Pagé.

,

4
April


LE PARTI QUÉBÉCOIS PRÉSENTE LE PROJET DE LOI 794 SUR LE DROIT À L’OUBLI

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 4 avril 2017 – Avril étant le mois de sensibilisation au cancer, la porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, d’accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, a présenté un projet de loi qui s’attaque à la discrimination touchant souvent les survivants du cancer, la Loi encadrant l’utilisation de l’état de santé comme facteur de détermination de risque dans les contrats d’assurance.

EN BREF

Le Parti Québécois présente un projet de loi touchant les survivants du cancer.

  • Il institue le droit à l’oubli – principe interdisant la discrimination envers les survivants du cancer par les compagnies d’assurance – en se basant sur des données probantes et non arbitraires, pour établir les délais acceptables.
  • Le Parti Québécois souhaite que le ministre de la Santé ainsi que l’ensemble des membres de l’Assemblée nationale appuient le projet de loi 794.

« Nous croyons au droit à l’oubli. Nous croyons qu’il faut interdire aux assureurs d’imposer une surprime ou de carrément refuser un contrat d’assurance individuel à une personne qui a survécu à un cancer et ce, après un temps déterminé. Pour les survivants de certains types courants de cancer, le délai d’accès au droit à l’oubli pourrait varier entre 1 et 10 ans après la fin des traitements, selon ce qu’indiquent les données scientifiques. Nous voulons nous assurer que les gens ne soient plus discriminés lorsque les risques de récidive du cancer sont nuls ou extrêmement faibles », explique le député de Labelle, Sylvain Pagé.

Près d’un Québécois sur deux sera atteint d’une forme de cancer au cours de sa vie. Heureusement, plus de 60 % y survivront au-delà de cinq ans. « Éviter que ces personnes soient doublement victimes de cette terrible maladie, en empêchant cette forme de discrimination à leur égard, est la moindre des choses. Nous espérons que le ministre de la Santé sera sensible à cet enjeu et qu’il appuiera le projet de loi », a conclu le député.

En annexe, vous trouverez les notes explicatives concernant le projet de loi 794.

,

31
March

Assemblée publique avec Sylvain Pagé, député de Labelle
La 8e tournée des municipalités de la circonscription de Labelle s’arrête à Mont-Laurier, le mardi, 18 avril 2017

Mont-Laurier, le 31 mars 2017 - Dans le cadre de sa 8e tournée de l’ensemble des municipalités de la circonscription de Labelle, le député Sylvain Pagé invite les citoyennes et les citoyens des municipalités de Mont-Laurier et de Saint-Aimé-du-Lac-des-îles, à venir le rencontrer et échanger avec lui le mardi, 18 avril 2017 à 19h30 à la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Mont-Laurier, située au 300, boulevard Albiny-Paquette (entrée à l’arrière de l’édifice).

Cette tournée est organisée afin de permettre au député de rendre des comptes à la population sur l’évolution des différents dossiers locaux et régionaux. Les rencontres permettent également au député de prendre connaissance des préoccupations de la population, des problèmes qu’ils rencontrent, des projets qu’ils souhaitent réaliser ainsi que de recevoir leur point de vue sur des sujets nationaux.

Afin de maintenir un contact privilégié et constant avec les citoyens de la très grande circonscription de Labelle, le député a regroupé les 27 municipalités en 10 grands secteurs. « Soyez assurés que nous effectuerons une rotation dans toutes les municipalités de chacun des secteurs afin que chacune d’elles puisse accueillir la soirée publique », a tenu à préciser M. Pagé.

Ceux et celles qui souhaiteraient présenter un dossier plus personnel ou un sujet particulier au député doivent préférablement prendre un rendez-vous en appelant son attachée politique du secteur, madame Laurence Tardif, au 819 623-1277.

,

29
March

Budget 2017-2018
Un budget qui encourage le cynisme

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant le 29 mars 2017 – « Nous avons ici le budget de l’année préélectorale. Après avoir coupé dans les services et augmenté le fardeau fiscal de 1500 $ par famille, ce gouvernement promet aujourd’hui un remboursement partiel aux patients, aux aînés, aux élèves et aux familles. Nous ne sommes pas dupes; il ne répare qu’en partie les dégâts faits dans les réseaux d’éducation et de santé, dans les poches des familles et dans les régions du Québec. Ce budget est clairement un aveu de culpabilité des libéraux », a déclaré le député de Labelle, Sylvain Pagé.

Des constats décevants

  • En éducation : Après avoir remercié pendant trois ans des professionnels en éducation, les libéraux promettent d’en réembaucher une partie. Conclusion : ils n’auraient jamais dû les congédier.

  • En santé : Après avoir nié les effets de l’austérité sur les soins aux patients, tout en continuant à donner des centaines de millions aux médecins, ils promettent un réinvestissement partiel, tout en leur ajoutant 419 M$ à la rémunération. Or, ce réinvestissement dépend entièrement de l’obtention d’une nouvelle entente avec les médecins, sans quoi, 469 M$ devront être enlevés aux patients et ajoutés à leur rémunération. Toutes les promesses en santé reposent donc sur une entente purement hypothétique et cela risque, encore une fois, de se solder par des compressions en santé.

  • Pour les familles : Après avoir pris 1500 $ dans les poches des familles québécoises, les libéraux promettent de leur remettre 500 $ en abolissant leur propre taxe santé et en réduisant les impôts de 55 $ par personne.

  • En économie : Après trois ans de diminution des investissements des entreprises, nous observons les dégâts : la croissance sera plus basse que celle de l’Ontario et des États-Unis.

  • Pour l’emploi : Après avoir promis la création de 50 000 emplois par année, force est de constater que la cible ne sera pas atteinte. La moyenne des trois dernières années n’atteint que 28 400 emplois/année.   

    Réinvestissement incomplet en éducation et en santé

    En campagne électorale, Philippe Couillard s’était engagé à maintenir un rythme de 3,5 % d’augmentation des dépenses en éducation, et de 4 % en santé. S’il avait respecté sa promesse, il y aurait, en plus des remboursements annoncés, 1 G$ de plus alloué à l’éducation cette année et 1,4 G$ à la santé. « Les patients et les élèves vont encore souffrir de ce manque à gagner. Une autre promesse électorale qui entretient le cynisme » d’ajouter le député de Labelle.

     Un an sans services pour un élève en difficulté, c’est un an de perdu à jamais. Même chose pour les services de garde; les libéraux ont coupé environ 300 M$ et ne réinvestissent même pas la moitié de cette somme. Après avoir coupé sans discernement, ils réinvestissent au compte-gouttes.

     Un autre exemple d’écran de fumée libéral : 2000 infirmières spécialisées ont été promises. Au cours des deux prochaines années, un montant de 10 M$ est prévu. En 24 heures, nous sommes passés d’une promesse valant 1,4 G$ à une somme de 10 M$. C’est une farce! Cette année, le budget pour les soins aux patients augmente de 3,6 %; c’est sous la cible fixée par le premier ministre. Mais, pire encore, cela deviendra seulement 1,7 % si les médecins conservent leurs privilèges.

    « Je tiens également à déplorer le très faible investissement pour les organismes communautaires : seulement 10 M$ sont prévus cette année. Quand on connait leur apport inestimable pour nos communautés et quand leurs revendications légitimes se chiffrent pas centaines de millions de dollars, il est décevant et frustrant que ce gouvernement n’aie pas plus de considération à leurs égards », de préciser Sylvain Pagé.

     Industrie forestière : la promesse serait-elle déjà oubliée?

    « Le premier ministre s’était engagé, le 8 décembre dernier, à donner des garanties de prêt à l’industrie du bois d’œuvre si le gouvernement fédéral ne le faisait pas. Or, il n’y a toujours rien pour nos 60 000 emplois en péril; allons-nous, encore une fois, assister à une promesse rompue? Ce serait irresponsable et inacceptable », a-t-il aussi déploré. Le fardeau fiscal augmente encore

    « Malgré l’abolition de sa propre taxe santé, le gouvernement libéral constate lui-même que depuis son arrivée au pouvoir, les Québécois ont subi une augmentation du fardeau fiscal de 900 M$ par année. Incluant l’an dernier, ils paieront cumulativement 4,3 G$ de plus de leurs poches. Le budget le précise noir sur blanc : la baisse d’impôt sera de seulement 55 $ par personne. L’augmentation représentera encore 1000 $ par famille. Si vous ajoutez à cela les hausses de tarifications tout azimut comme les baux de villégiature ou les permis de toutes sortes, vous comprenez l’insatisfaction grandissante à l’égard de ce gouvernement », a-t-il poursuivi.

Un budget qui contribue au cynisme

« Je suis de ceux qui souhaitent un budget équilibré, mais de l’aveu même de l’économiste respecté Pierre Fortin, on aura coupé deux fois plus qu’il était nécessaire, ce qui a causé de graves préjudices pour les familles, les jeunes, les personnes âgées et les malades. La stratégie est cousue de fil blanc : on coupe plus que les besoins afin de faire de cadeaux à la veille des élections.

 De plus, les annonces de ce budget sont presque toutes sur un horizon de cinq ans afin de faire paraitre de gros montants. C’est le cas pour le Fonds des Région où l’on annonce 310 M$ sur cinq ans, mais qui ne disposera que de 30 M$ cette année. Force est de constater que toutes ces annonces sur du long terme ne sont que de la poudre aux yeux et que bien peu de choses seront respectées.C’est le cas des investissements prévus sur le réseau routier des Laurentides qui subit une baisse de 48 M$ par rapport à l’annonce faite l’an passé. Et pourtant les besoins sont criants! Un dernier exemple : au budget 2011, ce gouvernement annonçait 900 M$ pour l’Internet haute vitesse. Les crédits n’ont jamais été votés. La liste des annonces non réalisées est longue. Pas étonnant que le cynisme soit autant présent dans notre société et que les citoyens n’aient plus confiance en leurs élus » a conclu Sylvain Pagé.

,