Les manchettes du député

22
June

Compressions de 242 M$ dans les soins et services de santé
« Le ministre veut-il abandonner notre réseau de santé public? » - Sylvain Pagé

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 22 juin 2016 – Sylvain Pagé, député de Labelle, dénonce les nouvelles coupes de 242 M$ annoncées cette semaine, dont 6,4 millions dans les établissements des Laurentides. « Il est évident que le réseau, déjà sous pression, ne pourra atteindre ces nouvelles cibles de compressions sans réduire les services à la population, déjà lourdement touchés par les compressions des deux dernières années », a‑t‑il déclaré.

Le ministre de la Santé force les gestionnaires à couper dans les services essentiels, alors qu’on manque de préposés aux bénéficiaires dans les hôpitaux et les CHSLD, que les établissements ont supprimé des postes de professionnels pourtant indispensables, que les soins à domicile sont rationnés, que la liste de chirurgies en attente s’allonge, que l’on ne réussit pas à lire les radiographies dans les délais prescrits et j’en passe. « Sommes-nous en train d’assister à l’abandon des patients et de notre réseau de santé public? En ajoutant à cela l’iniquité interrégionale, les citoyens des Laurentides seront encore une fois les plus mal foutus au Québec. Inacceptable! », a ajouté Sylvain Pagé.

Comment le ministre Gaétan Barrette peut-il oser prétendre que ses nouvelles compressions n’affecteront pas les soins et services? Personne n’est dupe. Le réseau de la santé est d’autant plus ébranlé que les compressions se sont accumulées ces dernières années et que les réformes se succèdent, sans aucune amélioration pour les patients. « Pourquoi continuer à amputer notre système public, puisque l’équilibre budgétaire est atteint et que la santé a rudement été ciblée par les coupes? Est-ce pour financer le privé, pour lequel le ministre semble toujours capable de trouver de l’argent, que ce soit pour les cliniques de chirurgie ou les supercliniques? », a poursuivi le député de Labelle.

« Les administrateurs et les gestionnaires du CISSS des Laurentides ne demandent pas mieux que d’offrir les meilleurs soins aux patients sur l’ensemble du territoire, mais les exigences budgétaires du ministre les obligent à faire des choix qui auront de lourdes conséquences pour les citoyens de la région. J’invite le ministre à venir expliquer ses décisions injustifiables à la population des Laurentides », a conclu Sylvain Pagé.

, , , ,

13
June

BILAN DE SESSION PARLEMENTAIRE
UN GOUVERNEMENT FAIBLE ET PARALYSÉ PAR LES SCANDALES

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 13 juin 2016 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, dresse un bilan catastrophique de la session parlementaire qui s’est conclue par un bâillon. « Philippe Couillard dirige un gouvernement embourbé et dysfonctionnel, incapable d’avancer. Chaque fois que ce gouvernement bouge, c’est pour reculer ou s’enfoncer davantage dans la tumulte », a déclaré Sylvain Pagé.

« En matière d’intégrité, le Premier ministre banalise des situations troublantes. Le trio économique a été remplacé par le trio éthique : Daoust, Hamad et de Santis. Crise majeure au ministère des Transports, graves contradictions dans l’affaire Rona, manquements à l’éthique du côté de Sam Hamad, et déclarations inconsidérées de la ministre responsable de la Loi électorale; le gouvernement a un sérieux problème », a-t-il ajouté.

Emplois : promesse, objectif, mythe

Philippe Couillard avait promis de créer 250 000 emplois. Or, il ne s’en est créé que 18 000 depuis un an; c’est extrêmement faible. De plus, les investissements ont chuté de 2,4 %. « Ce qui était une promesse est devenu un objectif et constitue aujourd’hui un mythe. Avec ce gouvernement, la protection de nos sièges sociaux a reculé, avec la vente de St-Hubert et celle de Rona, qui a été présentée comme une "bonne nouvelle". Visiblement, le Parti libéral n’est pas le parti de l’économie », a également constaté le député de Labelle.

La réussite scolaire, grande absente des priorités du gouvernement

La semaine dernière, Philippe Couillard a eu le culot de faire son bilan dans une école, alors qu’il dirige le gouvernement qui a le moins investi en éducation au cours des 15 dernières années. « La réussite de tous les élèves devrait être une priorité absolue et ce, dès leur plus jeune âge. Or, le démantèlement du réseau public des services de garde s’est poursuivi au profit du privé et le ministre de la Famille continue de gérer l’avenir de nos enfants comme une colonne de chiffres tout en demandant aux parents de payer plus cher pour moins de services. C’est pathétique », a poursuivi Sylvain Pagé.

Rien pour les patients depuis deux ans

En santé, nous avons constaté les dégâts causés par une approche qui bouleverse les structures et des coupures de financement. Après deux réformes et une autre augmentation du salaire des médecins, les résultats parlent d’eux-mêmes : plus d’un million de Québécoises et de Québécois n’ont toujours pas de médecin de famille et le Québec figure en queue de peloton en Occident en ce qui a trait à la durée de l’attente aux urgences. « Dans la région, le financement de l’iniquité interrégionale est toujours attendu malgré les nombreuses promesses jamais réalisées; la lecture des milliers de radiographies en retard sèment toujours l’inquiétude dans la population et l’arrivée de nombreux médecins et spécialistes se fait attendre », a aussi tenu à rappeler le député de Labelle.

Des gains pour les Québécois grâce au PQ

À l’inverse, nous, l’équipe du Parti Québécois, terminons cette session avec le sentiment du devoir accompli. « Nous avons réussi à faire retirer du projet de loi 59 la partie portant sur les discours haineux, qui instaurait une véritable police de la pensée. En santé, c’est l’équipe du Parti Québécois qui a déposé un projet de loi pour abolir les frais accessoires. Cette même équipe a également agi pour protéger nos terres agricoles, qui sont si nécessaires à la quête et au maintien de notre souveraineté alimentaire », a énuméré M. Pagé.

Les manquements au sens de l’État de Philippe Couillard, les scandales qui se multiplient, l’incapacité du premier ministre à prendre les bonnes décisions, à jouer franc-jeu et à créer des emplois, tout cela a coûté cher aux familles du Québec, aux travailleurs et aux travailleuses. « À titre d’opposition officielle, nous avons réussi à réaliser de nombreux gains et nous continuerons d’exiger de ce gouvernement qu’il rende des comptes. La population peut se fier à l’équipe du Parti Québécois pour défendre l’économie, le développement régional, l’éducation et les familles, comme nous l’avons toujours fait et comme nous allons continuer de le faire pour faire avancer le Québec », a conclu Sylvain Pagé.

,

5
May

JOURNÉE NATIONALE DU SPORT ET DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE
« J’INVITE LA POPULATION À PARTICIPER EN GRAND NOMBRE » - Sylvain Pagé

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 5 mai 2016- Dans le cadre de la Journée nationale du sport et de l’activité physique, le député de Labelle, Sylvain Pagé, invite la population à opter pour de saines habitudes de vie et à intégrer plus d’activité physique à leur routine. 

Il est important de rappeler que de plus en plus de médecins prescrivent l’activité physique à leurs patients, prônant qu’il est de loin préférable de prévenir que de guérir. « De nombreuses études le prouvent : pratiquer des activités physiques à tous âges est sans conteste le meilleur moyen de prévenir de nombreuses maladies et vieillir en santé. J’ai d’ailleurs toujours espoir de voir la nation québécoise devenir l'une des plus en forme au monde et pour cela, il nous faut un plan d'action du CPE au CHSLD », de souligner monsieur Pagé.

Participation au Grand Défi Pierre Lavoie

Étant important pour le député de donner l’exemple, il participera pour une 6e année consécutive au Grand Défi Pierre Lavoie, qui aura lieu du 16 au 19 juin prochain. Monsieur Pagé fait partie d’une équipe composée de cinq député(e)s représentant trois différentes formations politiques à l’Assemblée nationale.

Pour que le message véhiculé par le Grand défi Pierre Lavoie rejoigne les jeunes et leur famille, chaque cycliste parraine une école primaire. Les élèves seront donc invités durant le mois de mai à participer au Défi des Cubes énergie qui favorise l’activité physique pendant et après l’école. 

« Je suis particulièrement fier de parrainer l’école La Relève, située dans la municipalité de La Minerve. Je suis confiant que la participation à ce concours inculquera de bonnes habitudes aux jeunes. Je désire également remercier toutes les directions d’école et tous les enseignants qui ont à cœur la santé de nos jeunes et qui participent en grand nombre à ce défi, année après année » a conclu le député de Labelle et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Famille, Sport, Loisir et Saines habitudes de vie. 

, ,

27
April

Organismes communautaires Famille
Le ministre Proulx doit enlever ses lunettes roses

Québec, le 27 avril 2016 – Sylvain Pagé, député de Labelle et porte-parole du Parti Québécois en matière de famille, a demandé au gouvernement libéral d’accorder un meilleur financement aux organismes communautaires Famille (OCF).

« Lors de l’étude des crédits, nous avons eu la surprise d’entendre le ministre de la Famille, Sébastien Proulx, dire que les OCF étaient heureux de recevoir un million de dollars supplémentaires en financement. Rappelons-nous toutefois que leurs besoins sont de l’ordre de 15 à 16 millions. On peut donc comprendre la frustration des organismes en voyant M. Proulx se targuer d’annoncer une bonne nouvelle », a exposé le député de Labelle.

Les OCF, ce sont 271 organismes qui font un travail essentiel pour plus de 100 000 familles à travers le Québec. Ils offrent des services de proximité et sont souvent les seules ressources dont les parents disposent pour les soutenir et les accompagner dans leur rôle. Souvent, les OCF fonctionnent au maximum de leurs capacités, et les familles qui les fréquentent expriment des besoins complexes et croissants.

« Il existe toutefois une lueur d’espoir pour ces organismes car, d’ici 2019, 15 millions de dollars vont se dégager lorsque le gouvernement mettra fin à son partenariat avec la Fondation Lucie et André Chagnon pour le programme Avenir d’enfants. Si le ministre ne veut pas que les OCF continuent de couper dans les heures de leurs employés et dans les activités offertes, il doit d’abord reconnaître qu’ils sont essentiels et que leur financement est inadéquat. Puis, comme Sébastien Proulx se trouve devant une occasion sans précédent, il doit la saisir et nous présenter un plan de match, pour que les organismes qui en ont grandement besoin soient correctement financés dans l’avenir », a conclu Sylvain Pagé.

, ,

22
April

Développement des régions
« Y-a-t ’il un ministre responsable des régions dans ce gouvernement ? » - Sylvain Pagé

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 22 avril 2016 – Le député de Labelle, Sylvain Pagé, fait un triste de constat suite à l’étude des crédits du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), volet Développement des régions. 

Le gouvernement a démontré encore une fois ce matin qu’il n’a aucune vision pour le développement de nos régions. Lors de l’étude des crédits, nous avons constaté que cette responsabilité n’appartient plus à aucun ministre, que personne n’a le mandat spécifique de défendre les régions au Conseil des ministres. Le ministre Coiteux a beau faire une liste des régions qu’il a visitées, il n’a réussi qu’à démontrer une fois de plus qu’il n’y a aucune ressource, direction ni programme spécifiques aux régions au sein du MAMOT. « Alors, comment ce ministère peut-il prétendre défendre le développement régional? D’ailleurs, rappelons que le terme "région" a été enlevé de l’appellation du ministère : le MAMROT est devenu le MAMOT. Bref, le démantèlement des outils de développement que le gouvernement libéral opère depuis deux ans commence à ressembler à une stratégie visant à diviser les milieux pour mieux régner à Québec », a déclaré Sylvain Pagé.

« Pendant l’étude des crédits, mes collègues de l’Opposition officielle ont demandé à trois différents ministres de répondre à quelques questions simples : quel montant d’argent est réservé, dans le budget 2016-2017, au développement économique local? Quelles ressources, et combien de personnes, sont dédiées au développement économique du Québec? Lorsque le Parti Québécois était au pouvoir, c’est plus de 72 M$ qui étaient consacrés aux projets visant à dynamiser l’économie de nos régions, par le biais des centres locaux de développement. Maintenant, le gouvernement a transféré cette responsabilité aux MRC, avec une fraction du budget. Pire encore, il n’est même pas en mesure de nous dire combien il reste pour le développement économique régional. C’est inquiétant pour l’avenir de nos régions », a conclu le député de Labelle.

,